L'évaluation de mon fonds de commerce

Publié le 15 Août 2016

Un fonds de commerce est constitué d'une clientèle et de l'ensemble des moyens qui permettent de l'exploiter, le conserver et le développer.

 

Les méthodes d'évaluation des fonds de commerce sont aussi nombreuses qu'il y a de catégories différentes d'évaluateurs : gestionnaires, banquiers, experts comptables, cabinet d'affaires spécialisés, experts auprès de la Cour, avocats, inspecteurs des impôts... Toutes sont intéressantes mais toutes poursuivent des objectifs différents.

Tout dépend de la position professionnelle et du rôle de l'évaluateur vis-à-vis de l'affaire à évaluer, du mandat qu'il à reçu et de son intérêt par rapport à cette évaluation. Il s'ensuit parfois des confusions et des incompréhensions qui mènent à des affrontements entre les parties au lieu de les mener vers l'unique but qui doit être recherché en la matière : leur permettre de se mettre d'accord sur le prix de transaction.

Évaluer une affaire c'est d'abord se doter d'un outil d'aide à la décision, c'est définir une base qui permettra de réfléchir, de discuter, d'argumenter, de négocier et de justifier un prix.

Un fonds de commerce peut être défini ainsi : il est constitué d'une clientèle et de l'ensemble des moyens qui permettent de l'exploiter, le conserver et le développer.

L'évaluation de la clientèle va se faire naturellement à partir du critère chiffre d'affaires et de la rentabilité de l'affaire. La clientèle doit à la fois être la plus importante possible et dégager un profit pour celui qui l'exploite.

Pas de clientèle implique absence de fonds de commerce et s'il n'y a pas de profits, l'évaluation va être réduite à la valorisation des moyens de production et à celle du droit au bail.

L'évaluation de l'ensemble des moyens qui permettent d'exploiter une affaire, de la conserver et de la développer repose sur 4 types de critères :

1°) l'efficacité du management actuel ;

2°) la qualité de l'outil de travail ;

3°) les moyens commerciaux et la stratégie marketing ;

4°) les caractéristiques économiques de l'exploitation.

Le but recherché est d'évaluer précisément, avec des critères accessibles à tous, les moyens dont est dotée l'affaire à reprendre, pour établir une prévision la plus fiable possible sur ce que le repreneur peut en faire.

Un acheteur paye une affaire sur l'étude de son passé mais l'achète pour son avenir.

 

Nous sommes à votre disposition pour intervenir

en évaluation de la valeur vénale ou locative de ce type d'investissement.

 

N'hésitez pas à prendre contact avec nous 

pour un conseil, une étude ou une aide 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :