4ème mois d'amélioration pour l'hôtellerie !

Publié le 15 Novembre 2017

Selon le baromètre UMIH/MKG d'octobre 2017, l'hôtellerie française signe un quatrième mois consécutif de progression du RevPar, confirmant l'amélioration remarquée en septembre dernier et annonçant peut-être la sortie du tunnel.

A Paris notamment les taux d'occupation renouent avec les sommets d'avant crise. Dans le même temps, certaines métropoles régionales confirment leur dynamisme.

Le RevPar progresse de 4.9 % et une nouvelle fois, l'ensemble des catégories tirent les bénéfices de la reprise de la demande.

Les taux d'occupation augmentent de 2.8 points pour les segments super-économique et économique à 3.2 points en milieu de gamme, reflétant le retour d'une demande plus soutenus sur l'ensemble des segments. Toutes catégories confondues, la progression par rapport à 2016 est de +3.2 points.

Les hôtelliers tablent sur les grands événements comme la Coupe du Monde de Rugby en 2023, les JO et paralympiques 2024 ou encore sur les conséquences du Brexit puisque Paris a été choisie pour accueillir le siège de l'Autorité Bancaire Européenne qui devra quitter Londres.  

Cette publication de l'UMIH/MKG confirme le ressentit de Deloitte-In Extenso en septembre dernier.

Grâce à une activité touristique soutenue au troisième trimestre, la saison estivale s'est bien passée. En données cumulées sur les trois mois d'été, la fréquentation aérienne a progressé pour atteindre pour la première fois le cap des 120 millions de voyageurs.

Le baromètre Deloitte-In Extenso, avait enregistré de très bons résultats en septembre, avec des progressions sensibles à la fois de la fréquentation et des prix moyens.

Les RevPAR étaient en hausse sur l'ensemble des catégories. À fin septembre, le secteur enregistrait une augmentation d'environ 3 % de RevPAR, portée par une nette progression de la fréquentation de presque 4 %.

En septembre, l'Île-de-France avait enregistré de bons résultats, avec une augmentation de la fréquentation et des recettes moyennes par chambre louée. Les taux d'occupation étaient supérieurs à 85 % sur Paris, confirmant la reprise de l'activité. Quant aux prix moyens, ils progressaient de 1 % sur le segment luxe-palaces, à 4 % sur l'hôtellerie économique par rapport à 2016.

Septembre a été un mois fort de l'année. Les salons comme Maison & Objet ou Première Vision ont permis aux hôteliers d'accroître les taux de remplissage et les chiffres d'affaires sur une quinzaine de jours. Sans surprise, les RevPAR étaient en hausse sur l'ensemble des segments, avec des taux d'occupation en augmentation malgré des prix moyens en retrait.

En région, les RevPAR étaient en progression de 4 % à 5 % sur toutes les catégories. Cette augmentation était liée à de bons niveaux d'occupation supérieurs à 70 % et à la hausse des prix moyens. Certaines grandes métropoles ont enregistré d'excellents résultats et ont tiré les performances comme Bordeaux, Lille ou encore Strasbourg.

Ces bonnes performances des catégories supérieures ont permis une croissance d'environ 2 % de RevPAR à fin septembre. Les RevPAR sont en progression sur toutes les catégories, allant de 1 % sur l'hôtellerie super économique à 9 % sur le milieu et haut de gamme. L'hôtellerie niçoise retrouve une fréquentation quasiment normale, soit un taux d'occupation de 90 % pour le marché hôtelier haut de gamme et luxe et 87 % d'occupation sur le segment milieu de gamme.

 

Nous sommes à votre disposition pour toutes évaluations dans votre secteur hôtelier.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :