Performances hôtelières en trompe l'oeil en janvier 2020

Publié le 8 Mars 2020

Selon l'Observatoire des performances hôtelières Umih/GNC-OlaKala, "après un mois de décembre terni par la plus longue grève des transports qu’a connue le pays, la fréquentation est reparti dans tout l’hexagone.

Les segments haut et moyen de gamme parisiens sont particulièrement moteurs de la croissance.

Le  taux d’occupation (TO) national gagne 2,0 points en ce début d’année. Il passe ainsi à 57,8%.

Le prix moyen (PM) connaît une ascension moins rapide, ce qui est une première depuis des mois où les résultats étaient au contraire tirés par la hausse des tarifs. Le PM évolue en effet de +1,8% pour atteindre 92,80€ HT.

Le revenu par chambre disponible (RevPAR) grimpe ainsi de +5,5% à l’échelle de la France entière, pour se fixer à 53,60€ HT.

Ces fortes hausses sont néanmoins à replacer dans leur contexte.

En effet, tout comme en décembre dernier, la comparaison se fait avec un mois de janvier 2019 qui a été très impacté par la crise des Gilets Jaunes. Cela explique, en partie, le référentiel particulièrement bas, et par conséquent une remontée assez impressionnante ce mois-ci." 

Les performances hôtelières de décembre dernier étaient en-deçà des attentes malgré une croissance du RevPAR de 2.5%. Le TO moyen est resté stable à 66% par rapport à 2018. Les grèves ont fortement pesé sur l'hôtellerie parisienne tant pour la clientèle étrangère que d'affaires. Sur Paris, les RevPAR des segments du milieu de gamme et économique ont été les plus touchés à la différence du haut de gamme qui a progressé de 5%. Globalement par rapport à 2018, le TO a reculé de 2.5% pour toutes les catégories. Dans le reste de l'Île-de-France, le milieu de gamme a vu son TO baisser de 6% en décembre 2019 mais le CA hébergement a progressé de 3% sous l'effet d'une hausse du prix moyen. Ces résultats parisiens ne sont pas le cas pour la province où seuls les secteurs haut de gamme et luxe ont vu leur fréquentation reculer de 2%. La croissance du prix moyen, particulièrement sur la Côte d'Azur, a permis de sauver les meubles.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :